Taper votre recherche

video-img
Voyage / Tourisme

Mode d’emploi de l’écotourisme : les réflexes pour voyager durable

Thomas Bordier
Partager
img

De nos jours, notre environnement se dégrade chaque année avec le mauvais comportement de la population. Pour une personne qui désire préserver l’écologie, l’écotourisme est défini comme une solution permettant de voyager différemment. Grâce à ce tourisme vert, les visiteurs pourront limiter leur impact pendant les vacances. Ainsi, il est important d’adopter certains réflexes lors de votre séjour.

L’importance de l’écologie

Il est sûr que le tourisme est l’un des facteurs qui développent l’économie d’un pays. D’un autre point de vue, c’est une pratique qui est responsable d’environ 8 % des émissions de gaz carbonique. Ce dernier fait partie des éléments favorisant le réchauffement climatique sur la planète. Avec la circulation des milliers de visiteurs dans une ville, les transports et la pollution sont les causes principales de la destruction de l’écosystème.

D’après l’ADEME, le pourcentage relatif à l’émission de C02 et de CH4 ne cesse d’augmenter. Rien qu’en 20 ans, plus de 130 % ont été recensé. Cette hausse est surtout causée par les propositions low cost ainsi que les autres offres de séjours qui ne sont pas dans la norme. Actuellement, une nouvelle manière de voyager apparaît, il s’agit de l’écotourisme. Cependant, il existe de nombreux individus qui ne savent pas encore comment s’y prendre.

Les bons réflexes à appliquer

Afin de réduire la pollution lors d’un voyage, différents éléments doivent être pris en compte. Que ce soit la destination, le transport ou les gestes à respecter, voici quelques astuces qui peuvent vous aider.

Bien choisir son transport

Selon le site d’actualité Sextant-revue.fr, la plupart des émissions de matières indésirables sont liées au moyen de transport. En effet, quand nous parlons de tourisme, se déplacer est une chose très importante. Lorsque vous partez en voyage, il est conseillé de ne pas prendre l’avion si la destination n’est pas loin. Ce type de transport doit être uniquement privilégié pour les vols directs. Il faut savoir que le mode de transport qui ne pollue pas beaucoup est sans doute le train. L’idée est donc de minimiser la circulation des véhicules à carburant. Dès que vous arrivez sur place, l’idéal est de se déplacer à vélo ou de prendre les transports en commun.

Privilégier une destination verte

Avant de partir en voyage, il est nécessaire de bien choisir la destination. À titre d’information, il existe des lieux qui mettent en avant la préservation de l’environnement. Vous pouvez ainsi laisser les clubs de vacances pour aller vers les endroits qui prennent en compte la valeur de l’écologie. En ce qui concerne l’hébergement, il est désormais possible de faire du « chouchsurfing » ou du « woofing ». Le premier concept permet de résider gratuitement chez un particulier. Quant à la seconde méthode, il s’agit de se loger dans un gîte en échange d’un travail ou d’une activité bénévole.

Toujours garder les bonnes habitudes

Même si vous n’êtes pas chez vous, il est toujours nécessaire de suivre les gestes que vous faites dans la vie quotidienne. Par exemple, dans le cas où vous passez des vacances dans une région chaude, il faut utiliser les douches courtes afin de ne pas gaspiller l’eau. Si vous partez à la plage, les déchets doivent être jetés dans les poubelles et les endroits appropriés. Le mieux est d’apporter un sac pour y mettre vos détritus.

Source : Waouh.com

Thomas Bordier
Thomas Bordier

Rédacteur en chef du magazine en ligne Dingue Du Web, je suis journaliste indépendant depuis plus de 20 ans. Mes sujets de prédilections sont la Tech le Marketing mais également l'entrepreneuriat. J'interviens également sur des sujets de culture et de société.

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *